Covid-19 et vie universitaire - Initiatives et bonnes pratiques du réseau des universités catholiques

Publié le 4 mai 2020 Mis à jour le 4 mai 2020
COVID-19
COVID-19

En période de pandémie, les institutions d’enseignement supérieur du monde entier ont été amenées à revoir leur organisation et leur fonctionnement afin d’assurer la continuité, au moins en partie, de la vie universitaire et des services rendus à leur public étudiant. Elles sont toutes obligées de réinventer leur quotidien afin de relever les défis posés par le coronavirus, d’autant plus celles ayant dû procéder à une fermeture totale de leurs campus.

Si la question de la continuité des cours et des examens semble être au centre des préoccupations actuelles, il ne faut pas oublier que la vie d’une université ne se résume pas à l’enseignement et que nombre d’autres départements et services s’avèrent également indispensables.
 
Nombreuses sont donc les questions auxquelles les universités sont tenues de répondre, parfois sans beaucoup de conviction ou de certitude faute de repères :
 
Par quels moyens est-ce que les cours sont dispensés ? Comment est-ce que les professeurs sont formés aux différentes modalités d’enseignement imposées par la crise ? Comment se réalisent désormais les examens, les soutenances de thèse ? Quels sont les dispositifs mis en place afin de mitiger d’éventuels discriminations liées à l’accès à internet, à des équipements informatiques ? Comment est-ce que les personnes en situation de handicap sont toujours maintenues dans la boucle ? Comment est-ce que les départements de relations internationales ont dû revoir leurs activités ? Comment est-ce que les conférences ou colloques sont repensés et/ou réorganisés? Est-ce que les activités liées au service à la communauté (troisième mission de l’université) ont été revues ? Est-ce que des approches pédagogiques comme le service-learning peuvent toujours être pratiquées ? Quel est l’impact de la pandémie sur les modalités d’exercice de l’activité de recherche ? Comment continue-t-on à assurer le fonctionnement des mécanismes de représentation et de consultation universitaires? Est-ce que la pastorale ou l’aumônerie ont toujours un rôle à jouer ? Est-ce que l’université a été amenée à se retourner vers de nouveaux partenaires (stakeholders) ?
 
Dans un esprit de partage et d’entraide, la FIUC lance un appel à initiatives afin de récolter des exemples de « bonnes pratiques » mises en place au sein des universités membres afin de continuer à faire vivre leurs établissements, même en dehors des murs. A travers cet appel, la FIUC espère contribuer à communiquer sur quelques-unes des actions entreprises par ses universités, qui s’avèrent parfois remarquables et qui peuvent constituer une source d’inspiration pour bon nombre d’autres.
 
La FIUC fera circuler les informations relatives aux initiatives reçues au fur et à mesure, par le biais de différents supports (site web, newsletter spéciale Covid, facebook…). Un recueil final recensant l’ensemble des bonnes pratiques des universités membres sera préparé et distribué par voie électronique d’ici septembre 2020.
 
Merci d’envoyer vos initiatives (tous formats acceptés -texte, images, vidéos-) à :
 
M. Loïc Roche, loic.roche@bureau.fiuc.org et
Dr Montserrat Alom, montserrat.alom@bureau.fiuc.org